Partie

Parti politique Le FFF rejoint l’autre camp ?

R.R

Après le discours du Président de la République, à Iavoloha vendredi dernier, certaines formations politiques commencent à rectifier le tir en faisant allégeance au régime. Il en est du parti FFF d’Andriamparany Radavidson, l’aile modérée du camp des opposants au régime après la dernière présidentielle, qui a déclaré sa volonté de travailler avec le régime « en faveur du développement du pays », selon cet ancien ministre du régime Ravalomanana. Le Président de la République a réitéré, lors de son discours à Iavoloha vendredi dernier, que « la porte est grande ouverte à toutes bonnes volontés pour reconstruire ensemble le pays ».
Cette déclaration apparemment n’a pas laissé indifférent le parti FFF ou Firaisampirenena ho an’ny Fahafahana sy ny Fandrosoana (Union nationale pour la liberté et le développement) qui a répondu favorablement à l’appel du pied du Président. L’occasion a donc été saisie par Andriamparany Radavidson et consorts pour venir grossir les rangs des partis alliés du régime. Un parti de moins dans le camp de l’opposition qui a perdu de la vitesse depuis ces derniers mois. Les vaines tentatives de déstabilisation menées par certaines têtes de l’opposition finissent par couter à cette formation le départ de ses membres. Elle perd en crédibilité dans l’échiquier et choisit d’adopter un silence radio depuis un certain temps.