V

BILAN 2016 DE LA GENDARMERIE

Le SEG au rapport au Toby Ratsimandrava

D.R

Point n’est besoin de cacher la vérité et dire que l’année a été terriblement mortelle du point de vue sécuritaire pour cause de possession d’armes entre les mains des malfaiteurs, a annoncé d’emblée le Général de division Paza Didier Gérard hier au Toby Ratsimandrava. C’était lors de la présentation des vœux du Corps de la Gendarmerie nationale. Ajoutant que la situation a été encore aggravée par l’existence des
« dahalo » en col blanc sans parler des insubordinations au sein du corps de la gendarmerie et de la corruption ambiante. Des faits qui ont de plus en plus ébranlée la confiance de la population vis-à-vis de notre corps d’armes, ajoute-t-il.
Ceci explique peut-être le fait que l’année 2016, qui vient de s’écouler ait été émaillée d’exécutions sommaires dues à des vindictes populaires, les vols de bœufs qui perdurent, les trafics de ressources nationales qui continuent, des kidnappings qui se perpétuent, des incendies qui martyrisent ainsi que des attaques à main armée et du trafic d’héroïne qui se poursuivent. Et le plus dur a été la perte d’éléments en service commandé.
Les interventions de nos éléments ont connu une hausse, a souligné le SEG, car les informations se sont avérées plus nombreuses et plus précises. En conséquence, sur les 71 cas de banditisme pris en main, 36 fusils d’assaut ont pu être appréhendés contre 79 fusils de chasse et 69 342 munitions saisies pour la plupart à Vohémar et à Nosy-Be. S’y sont ajoutés 13 507 kg de cannabis, 1 116 806 pieds détruits, 60 litres d’huile de chanvre interceptés et 22 trafiquants pris en flagrant délit et écroués.

Vindictes populaires

L’année 2016 a été également le théâtre dramatique d’incendies volontaires et de lapidation publique de « présumés ennemis publics ». Le bureau de la Commune de Maroantsetra en a été une des principales victimes collatérales tout comme celle d’Ampasimbe Manantsatrana. Il en est de même du trafic des tortues avec 2 395 saisies dont 1 399 sorties vivantes contre 996 décédées en cours de transport illicite pour 18 coupables emprisonnés. À l’aéroport d’Ivato, ont été intercepté 20 kg d’or sur le point d’être exportés illicitement. Dans cette affaire, 8 individus ont été pris en flagrant délit.
Le vol de zébus a connu une hausse de 51% par rapport à 2015 contre 49% en 2015 par rapport à 2014. Cela s’est traduit heureusement par 44 227 zébus rendus à leurs propriétaires estimés à 24 milliards d’Ariary contre 1 619 « dahalos » appréhendés dont 541 morts en action et 931 emprisonnés (689 ont obtenu une liberté provisoire). Les vindictes populaires ont fait 55 morts sur 42 cas recensés entraînant 16 emprisonnements.