Hr Pr

Diplomatie

Le Président Chinois à Madagascar l’année prochaine ?

Rien n’est encore certain mais la célébration du 45ème anniversaire des relations d’amitié et de coopération sino-malgaches pourrait être marquée, l’année prochaine, par une visite d’Etat en terre malgache du Président de la République de Chine. Cette éventualité a, en tout cas, été évoquée par le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, qui, à la tête d’une forte délégation d’officiels, séjourne depuis samedi dernier dans la Grande Ile. Un séjour en terre malgache du premier responsable de la diplomatie de la République de Chine qui intervient dans le cadre d’une visite officielle faisant suite à une invitation de la ministre malgache Atallah Béatrice à lui adressée en juillet de l’année dernière.
Le jour même de son arrivée, le ministre chinois des Affaires étrangères a été successivement reçu en audience par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina, au Palais d’Etat d’Iavoloha, puis par son homologue malgache, Atallah Béatrice.
Pour mémoire, rappelons que les relations sino-malgaches ne datent pas d’hier puisque les historiens ont déjà signalé la présence de Chinois sur le sol malgache au 15ème siècle. Les relations diplomatiques entre les deux pays, quant à elles, fêteront en cette année 2017 leur 44ème anniversaire.
Depuis le début, la coopération entre la Chine et Madagascar a été surtout axée sur le plan commercial et celui du développement des infrastructures. Toutefois, un accent particulier a été également mis sur les aides publiques au développement et la promotion des ressources humaines lesquelles composent d’ailleurs la majeure partie de cette coopération entre les deux nations.
D’après la ministre Attalah Béatrice, la présence actuelle de son homologue chinois sur le sol malgache s’inscrit dans le souci du renforcement et de la pérennisation des relations entre les deux pays. Dans ce cadre justement, les deux ministres ont procédé samedi dernier à la signature d’un « mémorandum d’entente » portant sur divers projets à mettre sur la table des négociations entre les deux parties. Des projets concernant différents domaines dont les infrastructures, le transport, l’agriculture, la pêche et les ressources humaines.