Hery

L’ombre de l’ivraie !

Le Président Hery Rajaonarimampianina lance un avertissement aux « faux-amis »…

Politique  – Un discours dans la plus pure tradition malgache, émaillé de ces proverbes et dictons découlant en droite ligne de la sagesse ancestrale et populaire, mais qui sont encore d’actualité et doivent de ce fait avoir leur place dans la société actuelle. Il y a eu également ces métaphores et ces métonymies dont l’usage a toujours été inséparable de la culture malgache, en toutes circonstances, et qui contribuent à faciliter la compréhension des messages à transmettre…

Johary Rakotoniriana

Et pourtant, il ne s’agissait pas d’un « kabary » exprimé lors d’un quelconque événement traditionnel, mais bien d’un discours… politique, éminemment politique, que le Président Hery Rajaonarimampianina a prononcé lors de la cérémonie de présentation de vœux au Palais d’Etat d’Iavoloha, vendredi dernier. L’on peut donc avancer, peut-être sans hésiter, qu’une vision bien malgache du développement est en train de se mettre en place… Une vision en conformité avec les réalités malgaches, avec les intérêts des Malgaches, puisque tenant compte de la manière de vivre et de penser de la majorité des Malgaches eux-mêmes !

Le semeur

C’est ainsi que le Chef de l’Etat a lancé un appel à l’endroit de tous de prendre soin des grains déjà semés dans le « champ du développement », en faisant comprendre qu’il y a de l’ivraie qui pousse aussi un peu partout… Pire, certains malintentionnés s’évertuent même à y semer des graines d’ivraie dans le but de gêner la croissance de ce qu’on a planté, ou même de les anéantir…
Une telle métaphore se passe de commentaire, puisque dans un pays où plus de 70% de la population vit de l’agriculture, les méfaits des mauvaises herbes ne sont plus un secret pour personne. Et les paysans savent bien à quoi s’en tenir ! C’est pourquoi, pour obtenir une bonne récolte, ils n’ont de cesse d’effectuer un désherbage régulier.
Sur le plan politique, il ne s’agit pas seulement de séparer le bon grain de l’ivraie, mais surtout de bien identifier l’ivraie et d’agir en conséquence. Car l’ivraie risque de réduire à néant les efforts accomplis jusqu’ici. Ce d’autant plus que le pays amorce actuellement un virage important vers son émergence, les conditions matérielles d’une telle réussite n’ayant jamais été aussi remplies qu’aujourd’hui…

L’ombre…

Faisant partie de l’ivraie assurément ces autorités et responsables à tous les niveaux qui font tout le contraire de ce que le peuple attend d’eux. Avertissement leur a donc été lancé, en les intimant de ne pas agir comme… l’ombre « qui vous suit partout, mais n’est d’aucun secours en cas de besoin… » ! Bref, qui n’est pas véritablement une « amie »…
En empruntant cette image, le Chef de L’Etat a peut-être abondé dans le sens de cette vision populaire qui a toujours affirmé qu’un Président peut être « bon », mais ce sont certains membres de son entourage et certaines autorités étatiques qui seraient « mauvais » ! Il a donc dénoncé ces « sorciers impotents » qui, faute de pouvoir faire le mal ailleurs, s’emploient à empoisonner leurs propres familles. Il est vrai qu’une telle pratique a toujours donné une mauvaise image de l’Etat, du régime et du Chef de l’Etat en personne.
C’est bien la première fois qu’un Président malgache ose dire tout haut ce que tout le monde (y compris lui-même jusque-là…) pense tout bas. Signe des temps ? Assurément puisqu’il est notoire que ce pays a tout pour réussir et se développer réellement, mais que ce sont les dirigeants et les autorités successifs, depuis l’indépendance, qui n’étaient pas en mesure de rompre avec certaines pratiques.
Bien évidemment, les avertissements lancés à Iavoloha en ce 6 janvier étaient verbaux, mais ils ont permis de connaitre que l’actuel Président n’ignore pas certaines facettes de la vie politique et publique de ce pays. En tous cas, ils ont fait naitre une grande lueur d’espoir chez les citoyens relégués au rang de simples témoins impuissants devant les exactions et les abus de pouvoir de certains de leurs dirigeants !