Mah

Développement et lutte contre la pauvreté

Le gouvernement redoublera d’efforts en 2017, selon Olivier Mahafaly

R-R.

Le ton est donné. 2017 sera l’année des réalisations et de consolidation des acquis. Des acquis en termes de stabilité politique, mais aussi sur le plan social et économique. Olivier Mahafaly, lui, assure vouloir redoubler les efforts déjà entrepris pour que les fruits du développement se répercutent réellement dans le quotidien de la population.  
2017 devrait être faste en termes de réalisations. Les discours livrés par les deux Chefs de l’exécutif lors de la cérémonie de présentation de vœux au couple présidentiel, hier à Iavoloha, donnent déjà l’impression que le régime compte appuyer sur le champignon pour accélerer les choses. Finis alors les beaux discours et les palabres enrobés de promesses, place maintenant aux actes. D’autant plus que, selon Olivier Mahafaly, hier à Iavoloha, les « vents de la déstabilisation qui ont secoué le régime » ne parvient pas à l’ébranler. L’heure est à la plus grande confiance à la tête de l’exécutif. Le Premier ministre, lui, finit son troisième trimestre à Mahazoarivo avec  un goût de la réussite.
Emporté par le triomphe de la diplomatie malgache en 2016 suite aux pluies de reconnaissance internationale qui tombaient au lendemain des deux sommets internationaux tenus à Antananarivo, et le moisson de dollars récoltés à l’issue de la conférence des bailleurs et des investisseurs récemment à Paris, ainsi que les différentes réalisations d’infrastructures dans le pays, Olivier Mahafaly, chef du gouvernement, « promet » de redoubler les efforts à déployer afin de parvenir à des résultats plus conséquents en termes de développement pendant cette année 2017. Le gouvernement Mahafaly compte passer à la vitesse supérieure et l’ère de la portion congrue du début de mandat est révolue. Hier, lors de la cérémonie de présentation de vœux au couple présidentiel au palais d’Etat d’Iavoloha, Olivier Mahafaly a renouvelé son engagement pour la lutte contre la pauvreté. L’objectif est, selon le Premier ministre, de « parvenir à ce que les fruits de la lutte contre la pauvreté impactent réellement le quotidien des Malgaches ». Mais relever ce défi demande des efforts.
« L’année 2017 doit être l’année de travail » réitère le Premier ministre. Cette phrase était celle du Président de la République lors de la récente présentation de vœux du gouvernement au couple présidentiel, le lundi 02 janvier dernier. En fait, d’immenses chantiers attendent encore le gouvernement pour développer le pays et, selon le Premier ministre, « le peuple espère pour cette année les premières récoltes des actions de développement » menées par le régime. Et les moyens du bord sont déjà aperçus à l’issue de la conférence de Paris en décembre dernier. L’année 2016 a été déjà « admissible », mais pas suffisante, aux yeux du Chef du gouvernement en matière de réalisations. Pendant cette nouvelle année, la barre devrait être encore placée plus haut. Sur beaucoup de domaines, dont la sécurité, l’éducation, la lutte contre la corruption, la santé, l’Etat de droit, la bonne gouvernance, « les statistiques de 2016 sont déjà satisfaisantes » indique Olivier Mahafaly, mais « le gouvernement aura encore fort à faire », poursuit-il. Ce nouveau défi lancé en ce début d’année 2017, le gouvernement entend coute que coute gagner.